F. A. Q

Pourquoi un site en trois langues ?

Certes, on dirait que ce n’est pas logique et cela va peut-être contre le bon sens du référencement web. Une page en trois langues, ce n’est pas viable pour les moteurs de recherche et Google !

Normalement il faut créer trois sites internet différents, chacun avec sa propre traduction, mais justement, le principe de ce site web c’est que le contenu publié n’est pas une traduction. Il s’agit d’articles conçus dans leurs langues respectives. Ils cherchent à respecter le contexte socio-culturel et les intérêts de chacun de leurs publics. En effet si, par exemple, les élections présidentielles sont traitées différemment dans la presse nationale que dans la presse étrangère, pourquoi donc devrait-il en être autrement avec la communication ?

En effet, grâce à l’internet, les frontières imposées par laMosaico cultural langue sont de plus en plus transparentes. Il est habituel de naviguer en plusieurs langues à l’aide de traducteurs en ligne ou grâce à nos propres capacités. De manière semblable, les murs de Facebook ainsi que d’autres réseaux sociaux nous sont affichés en plusieurs langues, soit pour nos amis étrangers, soit pour ceux qui sont partis ailleurs. C’est une tendance qui nous rapproche au reste du monde. Le mur Facebook de Coca-Cola est un bon exemple de cette coexistence de langues, ou encore, le blog de l’ICANN (la Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet). En conclusion, les nouvelles technologies ont donné naissance à une communauté qui ne se laisse pas intimider par les barrières de la langue.

D’ailleurs, la langue représente aussi une structure de pensée. On peut signaler, par exemple, le peuple Sami, habitant au nord la Scandinavie et de la Russie, ils possèdent environ 180 mots pour désigner la neige et le glace. Cela représente bien l’influence du contexte, non ? En effet, «Traduttore,traditore» et les traductions, même si certaines étant très précises, n’apportent jamais toute l’information que leur auteur a voulu transmettre. C’est pourquoi j’ai décidé de laisser la porte ouverte dans ce site web de Babel, vous pouvez donc y naviguer comme si c’était une promenade dans une ville cosmopolite qui vous apportera ce que vous voudrez garder.

Cependant, si vous préférez regarder uniquement les articles publiés dans la langue de Molière, n’hésitez pas à les consulter ici.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top